Serres tunnels

serres tunnel

La serre de type tunnel, également appelée serre à parois incurvées ou serre en plein cintre, est constituée d’une série d’arcs parallèles partant du sol et reliés entre eux par des profilés cylindriques longitudinaux, profilés qui servent à conférer de la rigidité à la structure et fixer le revêtement (plastique ou grillage). Normalement, ces serres manquent de murs droits, fixant les arcs directement au sol, permettant d’installer des fenêtres latérales de ventilation naturelle. Les arcs peuvent être semi-circulaires ou légèrement pointus.

Un cas particulier de ce type de serre est le modèle appelé macrotunnel, où les arches sont montées sur de petits poteaux en Y de hauteur réduite, ce qui permet l’union des modules du tunnel entre eux et leur répétition en série. Ils sont principalement utilisés pour la culture de petites plantes (comme les fraises, les myrtilles, les melons ou les pastèques) et les légumes non cultivés. Les macro-tunnels sont souvent appelés « tunnels de brûleurs ».

Ils peuvent être équipés de systèmes de ventilation naturelle frontale et aérienne, manuels et automatisés.

CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES

Ce type de serres est construit avec des arcs cintrés et des profilés à section circulaire en acier galvanisé sur lesquels sont montées les tôles (film polyéthylène, moustiquaires ou filets d’ombrage) qui constituent les couvertures.

Ses dimensions les plus courantes sont les suivantes :

  • Largeur maximale du tunnel : 7-10 mètres.
  • Longueur de chaque unité : en fonction des besoins de production, il n’y a pas de longueurs minimales ou maximales.
  • Hauteur maximale à la crête : 3,5-4,5 mètres.
  • Espacement entre arches et ancrages : 2-2,5 mètres.
  • Hauteur maximale sur les supports latéraux et les poteaux en Y (dans les macro tunnels) : 1,5 mètre.
  • C’est un type de serre simple à installer, rapide à monter, sans fondations et sans soudure.
  • Il est très léger, ce qui facilite son éventuel transfert.
  • Ils présentent une bonne étanchéité, car les feuilles de bardage n’ont pas besoin d’être percées pour leur installation, ce qui empêche le passage de la pluie et du vent et permet d’utiliser des systèmes de climatisation simples.
  • La forme incurvée de son toit contribue à la répartition de la luminosité à l’intérieur, contribuant également à réduire les problèmes liés à l’égouttement de la condensation.
  • Il permet d’utiliser des machines à l’intérieur en ne présentant pas d’obstacles qui limitent son utilisation.
  • Il y a la possibilité d’ajouter des barres et des poteaux de culture aux arches pour donner une plus grande rigidité à la structure et servir en même temps de support pour la culture.
  • C’est une structure moins chère que le multitunnel.

TYPES DE SERRE TUNNEL

tunnel léger

Il manque de parois latérales, ce qui permet d’installer des systèmes de ventilation naturelle simples autour du périmètre. Il est spécialement conçu pour la culture de petites surfaces, dans des climats moins extrêmes qui ne nécessitent pas un grand contrôle des conditions climatiques.

macrotunnel

Structure modulaire moins complexe que celle des tunnels à pans courbes, puisque les arches sont montées sur des tubes supports en Y d’une hauteur inférieure à 1,5 mètre. Ils permettent de couvrir de grandes surfaces de terrain, en s’adaptant à la topographie de celui-ci, à un coût réduit. Ils sont largement utilisés dans les cultures dites de « baies », telles que les fraises, les framboises et les myrtilles.